Archives de l’auteur : amrani

Quels paramètres peuvent nuire à votre demande de crédit immobilier ?

Entre le secteur immobilier qui ne cesse de croître et le crédit immobilier qui est de plus en plus accessible, les clients sont nombreux à déposer leurs demandes auprès de leur banque. Et c’est justement face à cette forte demande que les établissements doivent prendre leurs précautions. Alors quels sont les paramètres qui peuvent donner une raison à votre banquier de rejeter votre demande ? Nous avons fait le point pour vous aider à créer un dossier de qualité pour obtenir un crédit immobilier.

Des critères concernant votre emploi

Qui dit emprunt dit forcément remboursement. Comme l’indique le spécialiste des banques en ligne Détective-Banque, le travail du client fait justement partie des garanties de la banque pour son remboursement. C’est pour cette raison que c’est le principal critère pris en compte par les établissements bancaires lors de l’analyse d’une demande de crédit immobilier.

Des paramètres concernant vos revenus

En premier lieu, le niveau de revenu disponible de l’emprunteur est primordial pour les banques. A cet effet, elles vont penser au taux d’endettement du client et s’assurer que le remboursement soit inférieur à 1/3 de son salaire mensuel. Pour une analyse minutieuse de votre dossier, le conseiller bancaire peut également prendre en considération le budget restant pour éviter que le poids de votre crédit ne soit trop important. Il va donc vérifier le nombre de personnes dans votre ménage, les autres crédits que vous pouvez avoir contractés mais aussi les pensions et autres dépenses importantes auxquelles vous devez faire face. Si votre profil n’est pas assez convaincant, le conseiller bancaire peut apporter d’autres solutions répondant à vos besoins.

La longévité du contrat

Bien que vous disposiez d’un revenu mensuel conséquent et régulier, les banques s’assurent également que votre entrée d’argent est le plus stable possible. A cet effet, le conseiller bancaire effectue des analyses concernant la longévité de votre emploi. Les banques privilégient notamment les profils étant employés dans un contrat en CDI. Si vous disposez d’un CDD, il faudra au moins justifier d’une certaine stabilité dans votre travail. Il est important de noter que les banques donnent souvent un retour favorable aux travailleurs ayant un contrat d’au moins 46 jours avec un renouvellement de contrat fréquent. Le client devra donc avoir travaillé régulièrement durant les 2 dernières années précédant sa demande de crédit immobilier.

Comment créer une demande de crédit immobilier en béton ?

Que vous complétiez les critères imposés par la banque ou non, la mise en place de votre dossier de demande de crédit immobilier influe sur les réponses de votre conseiller. C’est pour cette raison qu’il est impératif de créer votre demande avec minutie. Pour ce faire, il y a 4 étapes que vous devrez accomplir pour garantir la qualité de votre dossier :
Vérifiez votre solvabilité : En tant que client, nous n’avons pas forcément un avis objectif concernant notre solvabilité financière. Pour garantir la stabilité de votre statut, il est préférable d’avoir recours à l’aide d’un professionnel en la matière. Ce dernier se chargera de vous donner les éventuels changements que peuvent engendrer votre crédit. Cela inclut même les imprévus tels que les frais annexes pour créer votre dossier de crédit immobilier.
Prendre soin de votre gestion financière : Le crédit immobilier permet généralement d’obtenir une somme importante. Afin de garantir un remboursement dans les règles, les banques vont également se pencher sur les transactions effectuées sur votre compte. Avant de mettre en place votre dossier, veillez donc à éviter les découverts et autres situations compromettantes. Un apport financier pour la réalisation de votre projet peut également être un atout pour votre demande.

Taux immobilier Mai 2018, quelles sont les évolutions ?

Nous sommes au beau fixe. Aucune variation significative n’est à relever ce mois-ci. Le taux immobilier du mois de mai 2018 est donc stable. Il s’inscrit dans la continuité de ce début d’année ; ce qui devrait intéresser et primo-accédant et investisseurs. En effet, les experts estiment qu’en dix (10) ans, la capacité d’emprunt des ménages français ne s’est jamais aussi bien portée. Vérifiez votre capacité d’emprunt et le montant que vous pouvez emprunter en effectuant une simulation gratuite à l’aide de notre outil situé en haut de page. Aussi, consultons ensemble les différents chiffres observés sur le marché du taux immobilier ce mois-ci.

Mai 2018 : où se situent les taux immobiliers ?

En mai 2018, les taux moyens encore appelés taux du marché se présentent comme suit :

  • Sur 15 ans : 1,45 %

  • Sur 20 ans : 1,65 %

  • Sur 25 ans : 1,85 %

*NB : les taux ci-dessus, disponibles sur le site de meilleur taux diffèrent du Taux Effectif Global (TEG). Ce dernier prend en compte l’ensemble des frais inhérents à un prêt immobilier.

Comparés aux chiffres de l’année 2016, les taux immobiliers sont légèrement à la hausse. Toutefois, ils restent très avantageux. Ce qui amène les analystes à qualifier cette situation de réellement exceptionnelle.

Le moment est donc propice pour un investissement immobilier en mai 2018. En effet, les tendances ne sont pas clairement marquées : si les établissements financiers maintiennent majoritairement un barème statique au niveau du taux immobilier, d’autres au contraire l’ajustent faiblement. Cet ajustement se traduit soit par une hausse soit par une baisse du taux prêt immobilier. Une fluctuation des taux qui n’a pas d’incidence considérable sur le marché des prêts immobiliers.

Cela s’explique par des objectifs que les banques se sont fixés et qui n’ont pas forcément été atteints au cours de ce premier trimestre. La concurrence commerciale interbancaire joue de ce fait en faveur des particuliers qui peuvent bénéficier de meilleurs taux. Les résultats escomptés sont certainement reportés sur ce deuxième trimestre dont le mois d’avril marque le début.

Aussi, il ne serait pas surprenant de voir les banques jouer sur les décotes afin de glaner de la clientèle çà et là. Cela se traduirait par des frais de dossier réduits.

En outre, quelle tendance pouvons-nous observer en ce début de 2e trimestre 2018 ? Pour mieux l’observer, essayons de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur.

Récapitulatif des taux immobiliers au premier trimestre 2018

L’année 2018 a bien démarré en ce qui concerne le taux du crédit immobilier. En observant les chiffres du premier trimestre, nous pouvons mieux nous en apercevoir.

Selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, les principales données chiffrées sont les suivantes :

  • Taux moyen (1er trimestre 2018) : 1,48 % (1.49 % en mars) décomposé comme suit :
    – sur 15 ans : 1,29 %
    – sur 20 ans : 1,46 %
    – sur 25 ans : 1,73 %

  • Durée (ensemble des marchés) : 219 mois

  • Activité des marchés (production des crédits) : tendance baissière confirmée en mars.

Comme nous l’avons dit tantôt, un marché très concurrentiel au niveau des établissements financiers permet de maintenir le taux du crédit immobilier à un niveau stable. Qu’en est-il du côté des particuliers ?

La solvabilité des particuliers a un certain impact sur la fixation des taux par les établissements de crédit. Sur l’ensemble des marchés, on observe une dégradation de la solvabilité chez les ménages. Cela est nettement marqué sur le marché du neuf. En ce qui concerne le marché de l’ancien en revanche, l’indicateur est encore au vert.

Toutefois, gardez à l’esprit qu’au-delà du taux bancaire d’un prêt immobilier, plusieurs critères peuvent vous permettre de minimiser les coûts. Une demande de crédit immobilier est individuelle. De ce fait, vous pouvez présenter un dossier solide à partir de plusieurs critères afin de bénéficier d’une offre avantageuse.

Comment trouver le meilleur taux immobilier en mai 2018 ?

Faire un crédit immobilier afin de financer l’achat d’une maison représente un investissement considérable. C’est un engagement sur le moyen, voire le long terme. C’est pourquoi il est nécessaire de trouver un taux raisonnable afin de supporter des mensualités qui entrent dans un budget donné. Plusieurs critères entrent en ligne de compte lorsque vous souhaitez dénicher le meilleur taux immobilier pour le mois de mai 2018 en particulier mais pas uniquement.

Se tenir informé(e)

Vous informer sur l’actualité immobilière et particulièrement sur les taux pratiqués est indispensable. Les banques et autres établissements de crédits sont nombreux puis disposent d’offres variées. Vous devez donc être en mesure de faire le tri entre les nombreuses offres disponibles. Pour cela, n’hésitez pas à consulter des pages dédiées.

En plus de vous informer, comparez les taux des différents prêts immobiliers afin de trouver le meilleur taux immobilier 2018. A l’aide de notre outil, renseignez quelques infos relatives à votre projet immobilier et obtenez plusieurs offres sans vous engager.

En dehors de cet aspect, vous n’obtiendrez un crédit immobilier que si vous justifiez d’une capacité de remboursement rassurante.

Soigner sa situation bancaire

L’obtention d’un prêt immobilier dépendra étroitement de votre situation financière. Le banquier étudiera votre demande sur la base de justificatifs que vous mettrez à sa disposition : revenus, épargne, utilisation rationnelle de vos fonds. Ainsi, prendre soin de votre situation bancaire voire l’améliorer, pourrait augmenter vos chances d’obtenir un crédit immobilier.

Qu’il s’agisse d’une accession dans le neuf ou dans l’ancien, le prêt immobilier est ouvert à toutes les couches sociales. Il suffit de prouver que vous avez une capacité de remboursement suffisante. Pour en avoir le cœur net, vous avez la possibilité d’effectuer une simulation sur notre site.

Aussi, il serait préférable d’éviter des cas de découvert, d’endettement et/ou de surendettement. Bref, tout ce qui, d’une manière ou d’une autre pourrait fragiliser votre dossier de demande de prêt immobilier.

Faire attention au taux de l’assurance emprunteur

En général, les taux d’intérêt indiqués ne prennent pas en compte certains coûts comme nous l’avons indiqué plus haut. Tel est également le cas en ce qui concerne l’assurance emprunteur. Cette dernière est obligatoire lorsque vous souhaitez effectuer un crédit immobilier.

Toutefois, le taux immobilier qui vous est proposé n’intègre pas le taux de l’assurance emprunteur. Sur le marché, il est même possible que ce dernier soit beaucoup plus élevé que taux d’un prêt immobilier. C’est pourquoi il faut être prudent(e) en vérifiant les taux en la matière et en les comparant.

Depuis la Loi Lagarde, vous pouvez souscrire l’assurance auprès de la banque chez qui vous demandez le crédit immobilier, ou auprès d’un autre établissement.

Filtrer les offres par région

Afin de bénéficier du meilleur taux immobilier en ce mois de mai 2018, effectuez vos recherches par région. En pratique, les banques et autres établissements appliquent des taux différents selon la zone géographique. Il n’est pas rare de voir une même banque pratiquer deux taux immobiliers différents en fonction de ses agences situées dans deux régions différentes.

En gardant ce détail à l’esprit, il se peut que vous tombiez sur une offre qui vous corresponde assez.

Quelle sera la tendance pour ce mois de mai 2018 ?

En l’état actuel des choses, les experts n’anticipent aucun mouvement haussier en matière de taux immobilier. Nous pouvons dire que ce mois de mai 2018 devrait donc s’inscrire dans la continuité avec un taux moyen prêt immobilier stable.

Cette tendance s’expliquerait également par les indicateurs du marché immobilier : alors que les taux sont de plus en plus bas, la demande ne cesse de diminuer. Cette dégradation du marché se poursuivrait donc en mai.

Toutefois, les conditions seraient toujours propices pour investir. En effet, si on s’en tient à la loi de l’offre et de la demande, cette inflation des offres immobilières devrait être bénéfique pour les ménages français.

Dans tous les cas, nous suivons de près la tendance pour ce second trimestre et reviendrons donc pour commenter les estimations actuelles.

A lire aussi :

Comment calculer le taux de son crédit immobilier ?

C’est bien connu ! Avant de s’engager dans un crédit de quelque ordre que ce soit, calculer les taux est un pas décisif. Aussi appelé estimation, cette étape permet de configurer le prêt en fonction de ses possibilités ainsi on n’aura pas à se soucier des risques de surendettement. Contrairement aux idées reçues, il est possible de faire un calcul du taux immobilier sans au préalable s’engager auprès des banques. Focus.

calcul credit immobilier

Les points à prendre en compte dans son calcul taux immobilier

Un taux immobilier se calcul sur la base de plusieurs choses : mensualité, capital, et durée de l’emprunt. C’est la raison pour laquelle, il n’est presque jamais les mêmes pour tout le monde.

Plus vous emprunter plus fort sera le taux. D’où l’importance de l’impact que peut avoir un apport personnel dans la demande de crédit. Il ne s’agit pas seulement d’une garantie. C’est un moyen de négocier un taux immobilier plus ou moins acceptable.

Par ailleurs, l’emprunt sur le long terme est beaucoup plus couteux que celui à court terme. Les mensualités ne s’étalant pas sur plusieurs années, les taux sont réduits.

Enfin, sachez qu’à chaque mensualité, vous aurez à payer un taux débiteur, une partie de la capitale et les frais annexes en tout genre. Le calcul du taux dépendra aussi des recouvrements mensuels que vous êtes à même d’assurer. Sachez toutefois que le non-respect des mensualités peut avoir des conséquences dramatiques sur vos finances. Raison pour laquelle, il faut bien faire les calculs.

Le taux immobilier et la valeur du marché

En 2016, on a pu assister à une chute de marché du crédit immobilier comme jamais il n’y en a eu dans les anales. Les emprunteurs ont donc pu profiter d’un taux plus qu’attractif pour la réalisation de leur projet.

La situation s’est nettement améliorée en 2017 et l’avenir reste encore floue dans ce secteur. Les experts se gardent bien de faire des estimations vu l’oscillation du marché. Ainsi, avant de prendre une quelconque décision d’investissement immobilier, il est nécessaire de prendre en compte de ce paramètre avant de signer un quelconque engagement.

Tout cela pour dire que le taux immobilier ne dépend pas uniquement des caractéristiques de votre profil. Les banques se basent sur la valeur du marché pour les fixer. Et pour à titre d’information, le tarif de référence dépend aussi de la courbe de l’OAT ou taux de participation des banques dans la caisse de l’État. Par ailleurs, il ne faut pas non plus oublier les taux directeurs misent en place par la Banque Centrale Européenne (BCE) qui impactent largement sur le taux immobilier proposé par les banques. Si les taux directeurs augmentent, le taux d’intérêt bancaire augmente également.

Une calculette en ligne pour vous aider dans le calcul du taux immobilier

On aura beau dire que faire le calcul du taux immobilier est simple, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Forte heureusement, il n’est pas nécessaire d’engager un courtier et lui payer des honoraires pour ce faire. En ce point, on peut remercier les banques en ligne. Ces dernières proposent à leur client et acheteur potentiel une plateforme de simulation virtuelle, gratuite, sans engagement et personnalisable. La calculette peut prendre en main l’estimation de n’importe quel crédit et autant de fois que nécessaire. Les résultats sont rapides. De quoi vous permettre de partir à la recherche de la meilleure offre dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, ne vous trompez pas dans votre choix de banque en ne considérant que le taux d’intérêt. Dans votre calcul, n’oubliez pas de prendre des autres frais, pour avec le TEG.

Taux immobilier de Mars 2018, intéressant pour investir dans l’immobilier ?

On assiste depuis quelques années à une baisse considérable du taux des crédits immobiliers. Mais il n’empêche que les experts ainsi que les particuliers doivent toujours s’attendre à une éventuelle hausse, même légère, dans ce domaine. Et pour cause, une reprise des prestations bancaires pourrait avoir des effets considérables sur la valeur de la bulle immobilière. Quand les TAEG des crédits flambent, le marché de la pierre en lui-même tend à baisser à cause d’un essoufflement des demandes.

Encore aujourd’hui, en ce mois de mars 2018, les emprunteurs peuvent encore profiter pleinement d’un taux immobilier particulièrement attractif. Et selon les études, la situation devrait encore durer quelques mois. Mais il n’est pas exclu que la situation évolue autrement, et ce, brusquement, ce qui pourrait influencer le budget nécessaire pour devenir propriétaire au cours de l’année 2018.

Le premier trimestre 2018 a été indulgent

On s’attendait à une reprise conséquente du marché des crédits immobiliers en début d’année. Mais on est actuellement au mois de mars et rien n’y fait. Il semblerait que le premier trimestre 2018 ait été indulgent envers les emprunteurs. La reprise des taux des dettes envers l’État n’a impacté que de manière minime le marché en février dernier.

Selon les études, menées par les organismes indépendants comme la CSA, durant le mois de février 2018, le taux était en moyenne de 1.47 %. Ce qui équivaut notamment à une baisse de 2 points par rapport au début d’année.

Les chiffres sont différents en fonction que l’on souhaite placer dans le neuf ou dans l’ancien. On parle respectivement d’un taux de 1.49 % et de 1.50 %. Mieux ! Le crédit travaux, dans le but de rénover certains biens coute moins cher.

Les crédits immobiliers à long terme ont le vent en poupe

Le rapport entre la durée de l’engagement et le TAEG d’un emprunt n’est plus à faire. Toutefois, malgré les alertes données par les courtiers et autres professionnels, il semble que les particuliers soient plus tentés par les contrats à long terme d’une moyenne de 218 mois, soit de 1 an et quelques de plus par rapport à la tendance d’il y a 4 ans.

Il n’en demeure pas moins que le risque est trop important. En optant pour un crédit sur 20 ans, vous vous exposer à un cout total du crédit bien plus cher qui ne sera pas comblé par vos gains en capital de remboursement mensuel.

Malgré le taux qui est particulièrement attractif de nos jours, les contrats de 25 à 30 ans pour un crédit immobilier sont à bannir à moins peut-être que les experts s’attendent à une inflation et que vous pouvez compter sur le même revenu pour les 25 ou 30 prochaines années à venir. Ce qui est difficilement garanti.

Une petite idée sur le marché crédit en mars 2018

Vous devez comprendre que malgré que l’on parle de baisse considérable des TAEG des crédits immobiliers, les taux immobilier en mars 2018 changent d’une enseigne à une autre et évolue en fonction de la durée de remboursement. D’où l’importance de commencer par une comparaison des offres disponibles avant de signer pour tel ou tel prestataire. Nous vous proposons un comparateur en haut de page gratuitement afin de comparer les offres et vérifier votre éligibilité.

Pour vous aider à faire le bon choix, et ce, même si la stabilité semble être la tendance depuis février 2018, voici quelques idées sur la situation du marché en ce mois de mars.

  • Meilleur taux l’emporte avec un TAEG de 1.09 % sur 10 ans et une possible évolution à la baisse.

  • En seconde position, vous avez Empruntis qui vous propose 1.20 % sur 10 ans et 1.90 % sur 25 ans. C’est notamment le même taux qu’il y a un mois.

  • En troisième position, on a ACE avec une offre à 1.05 % sur 10 ans. On constate ici une légère baisse, le TAEG étant passé de 1.20 % en février à ce taux actuel.

  • Après quoi, vient ABCourtage pour 1.43 % sur 15 ans et 1.71 % ainsi que 1.88 % sur 20 et 25 ans.

  • Enfin, à la cinquième position, on retrouver Cyberpret avec le même taux qu’en février dernier : 1.25 % sur 10 ans jusqu’à 2.00 % sur 25 ans.

Bien évidemment, ce ne sont que des chiffres donner à titre d’information. Plusieurs cas peuvent impacter sur le TAEG d’un crédit immobilier. D’ailleurs, vous êtes sans savoir que la qualité de votre profil emprunteur peut vous permettre de négocier un meilleur prix pour votre crédit. Une technique pour les banques d’attirer les bons payeurs pour qu’ils fassent partie de leur client.

Attention, vous devez faire la différence entre la moyenne qui vous a été donnée ici et les meilleurs taux disponibles sur le marché. Il peut y avoir un écart de 30 à 50 points entre les TAEG d’un cas à un autre. La durée de recouvrement de la dette creuse aussi un peu plus cette différence. Raison pour laquelle on conseille toujours aux emprunteurs de passer par une simulation de prêt immobilier.

Un possible hausse des TAEG en 2018 : info ou intox ?

Il s’agit là de l’une des inquiétudes les plus pesantes du marché. Aussi bien les banques, que les courtiers ainsi que les emprunteurs s’intéressent grandement au risque de reprise soudaine du marché des crédits immobiliers. On craint notamment une déflation à très grande échelle : une chose que la banque centrale souhaite plus que tout maitriser d’une manière ou d’une autre.

La Fed, dans le but de ne pas trop prendre aux dépourvues les consommateurs, a dors et déjà commencé à faire une reprise de ses taux d’emprunt. Et cela ne saurait s’arrêter. Vu la situation du marché aux États-Unis, durant les prochains trimestres de nouvelles augmentations risquent de se faire.

Toutefois, en Europe, la hausse est timide. En France d’ailleurs, l’inflation n’est encore que de -2 %. On peut donc être tranquille encore pour plusieurs mois. Jusqu’à ce que la BCE atteigne son objectif d’une inflation à 2 %, la politique monétaire actuelle risque fort de durer. Il n’en demeure pas moins que vous devez garder un œil sur l’évolution du marché.

Dans tous les cas, en ce qui concerne le taux de crédit immobilier, la reprise ne semble pas vouloir se faire au cours de cette année 2018, ou du moins pas pendant les premiers trimestres, voire durant les premiers mois de la seconde partie de l’année. Même si c’était le cas, elle ne serait que légère. On ne craint pas une envolée soudaine du marché.

Et combien même la courbe évoluerait à la hausse ou à la baisse, une simulation reste de mise pour envisager son crédit de la meilleure façon. En effet, peu importe la situation du marché, les banques ne proposeront jamais le même taux d’un candidat à un emprunt à un autre. La simulation et la comparaison sont le meilleur moyen de garantir la modicité de votre prêt et la réussite de votre renégociation.

A lire aussi :

Assurance de pret immobilier 2018

Vous êtes à la recherche de la meilleure assurance emprunteur pour votre pret immobilier ou à la consommation en 2018 ? La délégation d’assurance permet de souscrire une assurance auprès d’un organisme different de celui auprès duquel vous avez contracté votre crédit. Le coût de l’assurance de pret est ainsi réduit de moitié et vous permet d’économiser des dizaine de milliers d’euros.

Afin de trouver la meilleure assurance de prêt, nous vous proposons le simulateur ci-dessous qui vous permettra de comparer gratuitement des dizaines d’assureurs sans avoir à vous déplacer.

Qu’est-ce qu’une assurance de prêt immobilier ?

Une assurance de prêt immobilier 2018, est une assurance obligatoire dans l’accord d’un crédit immobilier. Elle n’est pas imposée par la loi, mais souvent demandée par la banque, surtout dans le cas où d’un prêt à long terme. Sa souscription évite les impayés au cours des remboursements des mensualités. C’est une assurance en cas d’invalidité temporaire, de décès, ou de renvoi…

Une assurance en cas d’incapacité temporaire totale (ITT) ou d’incapacité permanente totale (IPT)

Durant la période du paiement de son crédit, une personne peut subir des dommages imprévus. La souscription à l’assurance emprunteur est très importante. C’est une assurance qui intervient dans deux cas :

  • En cas d’incapacité temporaire totale (ITT) : c’est-à-dire que, la personne ne pourra plus exercer des activités auxquelles elle est habituée, ou ne pourra plus travailler, à cause d’un accident physique ou matériel. L’assurance, prend en charge, dans les termes du contrat signé, le paiement de sa dette restante. Pour qu’une personne puisse être déclarée comme invalide totale, son taux d’invalidité doit être supérieur à 66%.
  • En cas d’incapacité permanente totale (IPT) : si cette seconde situation se produise, la garantie ne prend en charge qu’une partie du remboursement. L’assurance paie partiellement le crédit de l’emprunteur, durant la période où elle ne pourra pas le faire, suite à une perte d’emploi, hospitalisation, … Le taux d’invalidité déclaré doit être à moins de 55%.

assurance de pret immobilier

L’assurance de prêt immobilier est-elle obligatoire ?

L’assurance de prêt immobilier 2018, un élément que requièrent les banques pour évaluer votre demande de prêt et pour optimiser la réussite de votre crédit. Pourquoi ? Pour se protéger des éventuels dommages (décès, invalidité, arrêt du travail…) et imprévus tout au long du paiement du crédit. L’assurance de prêt immobilier peut être contractée au sein de la banque elle-même ou encore auprès d’un autre assureur. Mais beaucoup d’emprunteurs se demandent encore s’il s’agit là d’un élément obligatoire ou non  en 2018 ?

Une assurance pour les banques et les emprunteurs

Que ce soit l’un ou l’autre, l’assurance est le moyen de protection sûr en cas d’imprévue temporaire ou d’impossibilité de remboursement définitive. L’assurance pourra prendre en charge le paiement du reste du crédit. Pour la banque, c’est une sorte d’assurance de paiement, en cas de décès par exemple ou d’incapacité à continuer à travailler. Pour l’emprunteur, de son côté, cette assurance est nécessaire, surtout en cas d’imprévu financier. Dans ce cas, c’est l’assurance qui s’occupera des remboursements à sa place.

Le caractère obligatoire de l’assurance prêt immobilier

L’assurance est plus ou moins obligatoire pour une demande de prêt immobilier en 2018. Cependant, la banque l’impose pour conclure un contrat, surtout pour un prêt immobilier dont le paiement est à long terme. D’ailleurs, les banques ont leur propre assurance, dont la souscription est facultative, et, dans le cas où vous êtes inscrit à l’assurance, alors que vous trouvez d’autres opportunités intéressantes, vous pouvez changer d’assurance. On parle dans ce cas de délégation d’assurance.

Cette délégation est appliquée dans une procédure de changement d’assurance, autre que la banque prêteur. Une nouvelle loi permet à l’emprunteur de changer d’assurance sans frais durant les 12 premiers mois du commencement de l’accord du prêt. Avec l’accord de l’établissement dans un délai de 10 jours ouvrés.

Quelles sont les garanties d’une assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est utile à chaque demande de prêt, elle est facultative, cependant, les banques peuvent refuser la demande sans cette assurance, surtout pour les crédits à longs termes. Par contre, il y a des exceptions pour les personnes fortunées, après études de plusieurs dossiers.

Dans les garanties de l’assurance emprunteur, on peut voir le décès, la perte d’autonomie totale et irréversible, l’invalidité permanente totale, l’incapacité temporaire totale de travail et la perte d’emploi.

Les garanties obligatoires et facultatives

Que ce soit, les garanties décès et PTIA ou les garanties incapacités de travail et invalidité, chacune de ces garanties sont toutes importantes, ça dépend juste du degré d’utilité.

Pour les garanties décès et PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), elles sont utilisées, afin de couvrir les crédits restants en cas de décès ou d’incapacité à continuer à travailler. Dans le cas d’un co-emprunteur, les sommes restantes seront payées en totalité selon les termes du contrat.

Pour les garanties incapacités de travail et invalidité, par contre, elles seront un peu plus compliquées, puisqu’il y a des études de dossier approfondies avant de déclarer une personne invalide. On peut citer deux options, l’incapacité temporaire totale de travail (ITT) et l’invalidité permanente totale (IPT), les deux sont très importants, car, à tout moment, des accidents peuvent survenir, et pas seulement au travail.

Les conditions à respecter pour la délégation d’assurance

La loi autorise les souscripteurs a changé d’assurance dans les 12 mois après sa souscription, cependant, il y a certaines règles qu’ils doivent suivre. On peut parler notamment des critères de garanties de risque et du type de prêt. Ainsi, il est nécessaire que les éléments couverts par le nouvel assureur soit en accord avec ceux de votre banque de prêt afin que cette dernière puisse accepter l’assurance que vous lui proposiez.

cout assurance emprunteur

Combien coûte une assurance de prêt immobilier ?

Vous souhaitez signer investir dans l’immobilier ? Passer par un crédit est une étape à prendre en compte. Mais dans votre demande, vous devriez considérer plusieurs éléments, dont l’assurance emprunteur. La qualité de votre assurance peut être un élément qui joue en votre faveur pour la réussite de votre demande. L’assurance de prêt immobilier se calcule en fonction du capital, soit du capital restant dû, ou, le capital emprunté. D’ailleurs, le prix de l’assurance a un impact direct sur le coût total du crédit à payer. Ainsi, pour évaluer le coût d’une assurance de prêt immobilier, il faut connaître les bases de calcul.

Calcul de l’assurance de prêt immobilier

Le montant de l’assurance est calculé : soit par rapport à la base du capital restant dû où le montant peut changer selon les formules, soit sur la base du capital emprunté, il s’agit d’un montant fixe jusqu’au paiement final du crédit.

Le calcul sur la base du capital restant dû se fait chaque année, selon la somme restant à payer et selon l’âge de l’assuré. Plus l’assuré prend l’âge, plus il y a des risques d’invalidité ou de décès. Dès le début du contrat, le montant de l’assurance est assez élevé, mais, après, cela diminue, car, la somme restant à payer diminue aussi.

Pour le calcul sur la base du capital emprunté, il se fait à partir de la somme à payer et reste inchangeable jusqu’à la fin du contrat, le prix est calculé en fonction du Taux Effectif Global du prêt (TEG).

Les autres éléments pris en compte par l’assureur

D’autres facteurs sont pris en compte par l’assureur pour le calcul du coût de l’assurance de prêt immobilier. On peut notamment parler du risque médical, du risque professionnel, des activités de loisirs tels que le sport ou d’autres activités physiques. C’est des « cas particuliers » où le risque doit être évalué avant de calculer le coût de l’assurance. En fonction de ces éléments, une assurance emprunteur peut être plus coûteuse qu’une autre.

Comment choisir une assurance de prêt immobilier ?

Garantir un prêt immobilier est toujours réclamé par les établissements bancaires afin d’assurer le remboursement intégral de la somme empruntée. Les banques offrent leurs contrats exclusifs. Et pourtant, les contrats proposés par les banques ne sont pas toujours les plus intéressants en termes de coût. Ce qui pousse souvent les emprunteurs à chercher une autre assurance pour leur prêt immobilier. Avant de faire votre choix de la meilleure assurance pour votre emprunt immobilier, voici quelques éléments à prendre en compte.

L’éventualité d’un partage du coût de la prime

En termes de finance, opter pour une assurance alternative est l’idéal pour les emprunteurs qui n’ont pas dépassé 45 ans. Cette catégorie d’emprunteur a ainsi l’opportunité de faire une épargne de 30 à 50%, sur la prime d’assurance. En tout cas, un jeune emprunteur qui fait une demande d’emprunt d’un crédit mutuel peut bénéficier d’une facilité de paiement en quatre tranches, s’il est jugé comme à faible risque par les compagnies d’assurance alternatives.

Pour les banques, seul l’âge est pris en considération, mais les autres assureurs offrent des tarifs pas très éloignés du risque réel du demandeur de prêt.

Faire le choix selon les garanties nécessaires

Par-dessus les tarifs, vous devez vous baser sur les garanties pour faire le choix de votre assurance de prêt immobilier. Et les contrats alternatifs offrent des garanties plus avantageuses que celles des contrats des banques. Depuis quelques années, les banques ont diminué leurs tarifs au profit des jeunes emprunteurs.

Toutefois, en cas de décès ou d’handicap, il n’y a pas de distinction entre les contrats, mais l’assureur tient toujours à régler tout ce que l’emprunteur n’a pas pu payer. Par contre, les prestations pour chaque assurance sont différentes même pour le mode de remboursement. En général, une fois que l’assuré est couvert, l’assureur règle ses frais mensuels d’une façon forfaitaire.

Quels sont les meilleurs organismes pour une assurance de prêt immobilier ?

Il est primordial de faire le bon choix en ce qui concerne l’assurance de prêt immobilier car elle peut constituer un tiers de l’ensemble des frais du crédit immobilier. Choisir la meilleure assurance permet à l’assuré de faire une économie d’argent considérable, mais pas seulement, il lui offre la possibilité de bénéficier des meilleures couvertures.

Ainsi, il pourra bénéficier d’un remboursement en cas de maladie ou pour tout autre évènement défavorable qui l’empêche de payer correctement ses mensualités. Par ailleurs, si besoin est, il peut aussi bénéficier d’une indemnisation.

Le choix de la meilleure assurance de prêt immobilier

Plusieurs acteurs offrent des contrats d’assurance de prêt, ainsi, il faut bien faire le choix en vérifiant la fiabilité de l’assureur. Pour cela, vous pouvez passer par des comparateurs d’assurances en ligne.

Par conséquent, il est nécessaire de s’assurer que la compagnie propose la garantie dont vous avez besoin avant de signer un contrat. De plus, il s’agit d’un contrat à long terme, cela exige alors une grande prudence car en cas de dommage, l’assureur pourrait être négligeant.

Actuellement, des courtiers sont disposés à aider les particuliers dans leurs recherches d’assurance de prêt immobilier la plus avantageuse.

Opter pour un assureur qui répond à ses attentes

Deux choix sont à la portée du futur assuré : d’un côté il y a l’assurance emprunteur qui relève de l’activité des banques, et d’un autre côté, on retrouve l’assurance individuelle.

L’assurance liée aux banques, concerne le contrat offert par la banque de l’assuré. Mais malheureusement, bon nombre de français n’ont pas connaissance qu’ils ne sont pas contraints d’opter pour ce contrat, car c’est une assurance qui n’est pas adaptable à chacun.

L’assurance individuelle ou la représentation d’assurance est un contrat réalisé en dehors des banques. Elle est la plus intéressante car l’assuré a la possibilité de rechercher et choisir le contrat le plus abordable.

changer d assurance emprunteur

Comment changer d’assurance de prêt immobilier ?

Suite à une insatisfaction sur la qualité de couverture, ou encore l’augmentation de prime d’assurance, l’assuré a le droit de résilier le contrat dès la date de son premier anniversaire, puis, à tout moment une fois cette date passée. Désormais, la loi Hamon donne à chacun la possibilité d’annuler un contrat d’assurance de prêt immobilier s’il souhaite adhérer une autre assurance plus avantageuse. Par ailleurs, le règlement Lagarde donne la possibilité à un assuré de choisir la compagnie d’assurance pas nécessairement en fonction de l’entité qui procure le crédit immobilier. Il permet aussi de faire un remplacement d’assurance même si le remboursement d’emprunt est encore en train de se dérouler et cela dans le but de réaliser un peu plus d’économies.

L’annulation d’une assurance de prêt immobilier

Il y a plusieurs raisons qui poussent un individu de mettre un point final à un contrat d’assurance d’un emprunt immobilier.

La première situation est que le remboursement de prêt soit achevé, et l’assurance est ainsi terminée. Le contrat prend alors fin.

Un contrat d’assurance de prêt immobilier peut aussi prendre fin lors d’une procédure de rachat de crédit puisqu’il s’agit d’un nouveau prêt signé dans une autre assurance.

Cette possibilité de changer d’assurance était réalisable depuis quelques années par l’intensification de la délégation d’assurance de celui qui emprunte.

Trouver une assurance de prêt immobilier plus convenable

Avant de résilier un contrat d’assurance, il faut chercher un autre prestataire qui offre des garanties plus avantageuses avec des faibles coûts.

Pour cela, les règles générales prescrites dans le contrat actuel doivent être bien étudiées, ainsi que les modalités d’annulation de ce contrat. Il existe des dates qui prévoient la fin de l’engagement. Toutefois, il faut tenir compte des délais dans l’ancien contrat avant de souscrire une autre assurance de prêt immobilier.

A lire aussi :

 

Taux immobilier 30 ans

Les questions qui se posent sont nombreuses concernant le crédit immobilier : Quelle est l’offre la plus intéressante, quelle est la banque qui propose le meilleur taux et intérêt, les amis ou les membres de la famille qui est déjà dedans, sans oublier les interrogations concernant la revente, l’hypothèque, l’assurance. Toutes ces questions amènent à se demander s’il est avantageux de prendre un crédit sur une durée de 30 ans ou pas ?

Le bon choix de crédit immobilier : une étape complexe

duree credit immobilierLe bon choix de crédit immobilier est essentiel pour bénéficier de la meilleure offre, et pourtant, ce n’est pas facile de pencher pour l’offre de tel ou tel prestataire, car tous se vantent de proposer le crédit immobilier au meilleur taux. Les risques sont alors énormes si le choix s’avère être inintéressant.

Afin de vous aider, beaucoup d’établissements financiers proposent une simulation en direct de crédit immobilier sur leur site, avec une réponse dans les 48h et un conseiller. Mais il convient toujours de le constater par soi-même en faisant plusieurs comparaisons, que ce soit de bouche à oreille ou sur le site comparatif.

L’assurance de prêt immobilier : un atout pour votre crédit immobilier 30 ans

L’assurance de prêt immobilier n’est pas obligatoire pour une demande de prêt 30 ans, mais reste un élément primordial pour monter un dossier. Il sert à protéger l’emprunteur en cas de décès, d’invalidité provisoire ou totale. Un des grands avantages de l’assurance pour le crédit immobilier, on peut le modifier à tout moment, d’après la « loi Hamon » et celui-ci est valable dès le jour de la souscription.

Le crédit immobilier sur 30 ans : un gros risque

Pour un emprunt de longue durée, le risque est énorme. Un taux d’intérêt et d’assurance plus élevé, et plusieurs frais peuvent être engendré. Pour une personne qui considère que payer moins tous les mois et rallonger la durée de l’emprunt peut s’avérer bénéfique, ils se trompent. Plus vous rallonger la durée, plus le taux d’intérêt augmente, et on paye plus que ce qu’on a prévu à l’avance, sans oublier les frais de l’assurance qu’on devra verser tous les mois.

L’offre immobilière augmente chaque année et il se peut qu’on ait envie de changer et de vendre notre prêt ou hypothéquer notre maison. Avec la hausse des prix actuels, il se peut qu’on soit obligé de vendre notre maison à prix bas, ce qui au niveau financier présente un gros risque puisqu’on a encore un prêt sur le dos et que l’assurance ne nous lâchera pas.

Malgré les risques qu’encourt le crédit immobilier sur 30 ans, il y a quand même des privilèges à le faire. Une possibilité de taux réduit selon la banque choisit, une assurance qui peut être changée en tout temps, la possibilité de transférer le prêt vers un autre logement et d’anticiper le remboursement. Ces facteurs peuvent inciter une personne à prendre le crédit immobilier sur 30 ans, mais il faut toujours faire la comparaison avant de se lancer.

Les conditions pour bénéficier d’un crédit immobilier 30 ans

Les banques sont strictes pour vous accorder un taux immobilier 30 ans. Il vous faudra fournir un dossier solide. Par ailleurs, vous devriez également respecter une certaine tranche d’âge. L’âge requis pour avoir le crédit immobilier sur 30 ans est de 25 à 35 ans, mais il y a d’autres établissements qui proposent plus.

Idéal pour les travailleurs indépendants ou privés qui veulent s’investir dans un projet immobilier, sans pour autant se priver du petit plaisir quotidien. Le prêt est remboursable tous les mois avec un taux d’intérêt qui dépend de chaque revenu et qui ne doit dépasser le revenu net imposable.

A lire aussi :

Taux immobilier sur 25 ans

De nos jours, il est difficile d’acquérir une maison par nos propres moyens. Il est plus souvent obligatoire d’avoir recours à un crédit immobilier auprès de la banque. Cette étape facilite l’acquisition. Avec le prix du marché qui augmente tous les ans et la demande qui ne cesse de monter. Seules les personnes aisées et fortunées peuvent se le payer. Avec le crédit immobilier, on peut se procurer la maison de ses rêves avec un taux fixe ou variable, et une durée de 25 ans qui offre des avantages pour avoir une maison pour soi.

Un crédit immobilier sur 25 ans : idéale pour les jeunes

duree credit immobilierLes jeunes, un grand avenir qui s’ouvre devant eux, des opportunités qui arrivent par-ci par-là, un travail prometteur. Ce sont tous de bonnes occasions pour choisir de prendre un crédit immobilier sur 25 ans. Un taux immobilier qui peut être bénéfique sur le long terme, allant jusqu’à 2.70 %, d’ailleurs les deux parties peuvent discuter de la durée de crédit au fur et à mesure de l’évolution de sa carrière et faire avancer le paiement.

Le taux baisse de plus en plus en ce moment, surtout pour celui de 25 ans. Qui profite bien aux jeunes qui viennent de sortir fraîchement diplômés et qui décide d’acquérir leur propre maison pour avoir la liberté tant voulue à l’adolescence. Ce sera plus facile pour eux, vu qu’ils n’ont pas encore d’engagement et qu’ils peuvent faire d’autres projets en même temps que le crédit (crédit auto par exemple). Sans oublier le poids qui pèse sur les épaules à chaque paiement du crédit.

A chaque projet son crédit

Le projet est là, mais il vous reste à trouver le fond nécessaire pour ce faire ? Faire un crédit peut s’avérer être la solution rapide. Et pourtant, tout le monde n’a pas la même conception du crédit. Certains trouvent dans cette solution une véritable opportunité, tandis que d’autres y détectent un certain risque.

Ainsi, à chaque fois qu’on a un projet en tête, il faudra prendre en compte de différents éléments qui peuvent influencer le coût de chaque crédit, notamment le taux.

On parle notamment de l’apport personnel est l’une des éléments qu’il faut se baser dans le calcul de son taux immobilier. Il peut représenter un grand atout pour votre demande afin que cette dernière soit une réussite.

Les atouts d’un taux immobilier 25 ans

Il faut savoir que le taux immobilier sur 25 ans comporte le plus d’atout en crédit immobilier. Rappelons-le, plus le délai est court, plus le taux baisse. Et pourtant, le taux ne peut pas aller au-delà du tiers du revenu net du salarié.

Un projet sur 30 ans par exemple, peut s’avérer coûteux, en cas d’anticipation du prêt. Et pour le projet de moins de 20 ans, ce n’est pas très intéressant pour les jeunes, mais pour les adultes, c’est un bon moyen de rembourser les prêts avant l’âge défini. En fait, le tout est de jouer sur la mensualité et sur le calcul des intérêts par rapport au revenu mensuel.

Plusieurs facteurs sont pris en compte pour éviter de se faire piéger. Plus la durée du crédit est longue, plus la banque peut augmenter la mensualité avec des intérêts plus élevés. Et même si le calcul se fait au tiers du revenu mensuel net, il y a toujours des moyens pour être pris dans le filet. L’assurance par exemple, la longévité de la durée peut s’avérer très risquer, il sera encore plus cher. L’âge est donc l’élément clé à prendre en compte avant de se lancer dans cette aventure.

A lire aussi :

Taux immobilier sur 10 ans

Prendre une décision de se lancer dans un projet immobilier ne se fait pas d’un simple coup de tête. Cela nécessite de nombreuses démarches à suivre. La première étape se trouve être la recherche de financement. En ce sens, plusieurs solutions s’offrent à vous. Soit vous financez par vos propres moyens, soit vous avez recours à un crédit. En ce qui concerne ce dernier point, vous avez également plusieurs choix : faire un crédit entre particulier, un prêt bancaire, ou autre. Mais force est de constater que les prêts bancaires sont les plus utilisés. Cependant, pour en profiter, il faut déjà bien choisir la durée de son futur prêt immobilier.

Souscrire à un taux immobilier 10 ans

Pour souscrire à un crédit immobilier, il est nécessaire de prendre en compte les tendances des taux du moment. En fonction, vous pouvez déjà prendre une décision d’investissement ou non. Vous allez par la suite devoir choisir la durée de l’emprunt qui vous convient. Si vous avez choisi un taux immobilier 10 ans, vous devez faire une simulation de prêt immobilier pour avoir une idée des meilleures offres, mais également une comparaison.

Un taux immobilier sur 10 ans à moins de 1 %

duree credit immobilierLa baisse des taux continue à faire ses effets sur les emprunts immobiliers, le baromètre indique actuellement un taux immobilier à moins de 1 % pour les prêts d’une durée de 10 ans. C’est pour cette raison que de plus en plus d’investisseurs optent pour cette duré. Il s’agit d’une durée suffisante pour rembourser ses différentes mensualités, sans pour autant se mettre dans une situation financière critique.

Ce type de taux immobilier est disponible auprès des banques traditionnelles ainsi que des banques en ligne. Mais si vous souhaitez profiter des conditions des plus avantageuses, il est nécessaire que vous prenez le temps de comparer les offres. Même à durée identique, chaque banque a sa propre taux. Pour un meilleur taux immobilier 10 ans, vous pouvez vous faire accompagner par un courtier dans votre recherche. Il vous conseillera, mais également vous guidera dans le bon choix de prestataire. Vous pouvez par ailleurs faire confiance à cet expert pour s’occuper de la négociation auprès de la banque, afin de vous faire profiter d’un taux immobilier sur 10 ans intéressant.

Les avantages d’un taux immobilier sur 10 ans

Pour ne pas tomber dans un emprunt qui vous induira au surendettement, choisir un délai de remboursement de 10 ans est conseillé. Par rapport aux crédits de 25 à 30 ans, le taux de ce type de crédit est moins important.

Il permet aussi d’apporter un certain équilibre dans votre budget. En effet, pour profiter d’un taux moins cher, vous pouvez par exemple, choisir une durée de prêt immobilier sur 5 ans. Cependant, vous risquerez de sortir de votre portefeuille un montant important mensuellement afin de rembourser le plus rapidement votre prêt immobilier, les crédits sur 10 ans sont adaptés à des ménages modestes.

C’est le montant des mensualités qui détermine la somme que vous pouvez emprunter et pour calculer votre mensualité, la banque prend en compte votre capacité d’endettement. Le calcul des remboursements se fait sur la base du montant emprunté, de la durée de remboursement et du taux d’intérêt annuel. En divisant par le nombre de mois que durera le prêt, on obtiendra la mensualité.

Le taux d’intérêt va influencer sur le montant à emprunter donc pour avoir un crédit à meilleur taux, il faut fournir à la banque un dossier de financement de taille. Ainsi, vous pouvez facilement rassurer la banque prêteuse. Vous apportez un dossier solide à la banque, plus vous multiplierez vos chances de réussir votre crédit immobilier. Et pourquoi ne pas mettre la situation à votre avantage en négociant un meilleur taux, voir même faire baisser ou supprimer les frais annexes comme les frais de dossier ?

A lire aussi :

Taux immobilier 20 ans

Une grande partie de la population Française a recours à un crédit pour financer leur projet immobilier. Chez certains vendeurs, c’est même devenu une obligation. Contracter un emprunt immobilier signifie un engagement sur plusieurs dizaines d’années qui ne s’improvise pas. Pour souscrire à un crédit immobilier, il est important de se pencher sur les tendances des taux du moment, de faire une simulation de prêt immobilier pour avoir une idée des meilleures offres, mais aussi de comparer les offres de prêt. Le prêt immobilier est un emprunt consenti par une banque ou un organisme de crédit en vue de financer toute ou une partie de l’acquisition d’un bien immobilier. Prendre en compte de la durée de remboursement est une étape à considérer.

Un taux immobilier sur 20 ans à moins de 2 %

duree credit immobilierLes prêts immobiliers sont très intéressants actuellement, qui s’explique notamment par la situation du marché qui est très favorable pour les investisseurs ou les personnes souhaitant accéder à la propriété. Pour un taux attrayant, le taux immobilier sur 20 ans est une opportunité pour devenir propriétaire d’un bien. Il est maintenant possible de recourir à un taux immobilier à moins de 2 % sur une durée de 20 ans. Pour en profiter, il suffit de trouver l’établissement bancaire le plus intéressant en passant par une étape de comparaison des offres.

Juste pour rappel, le crédit immobilier sur 20 ans va consister à faire un crédit pour l’acquisition d’un appartement, maison, parking pour une durée de 20 ans à un taux fixé sur le marché. Le remboursement du prêt se fait donc mensuellement pendant les 20 ans. La durée est relativement longue, mais comparée aux périodes de 25 ou 30 ans, elle reste dans la norme. C’est pourquoi, certains courtiers en crédit immobilier conseillent cette durée afin de vous faire profiter d’un prêt intéressant, qui ne risquera pas de vous faire tomber dans une situation de surendettement.

Souscription à un crédit immobilier 20 ans

En effet, avant de contracter un crédit, il faut se mettre en tête que plus le coût d’emprunt dure sur une longue période, plus le coût total du prêt est élevé. Pour faire plus simple, l’amortissement du capital dure plus longtemps alors que c’est justement sur ce capital que sont calculés les intérêts. Il faudra donc penser à deux fois avant d’opter pour telle ou telle durée de crédit.

Pour souscrire à un prêt immobilier sur 20 ans, vous pouvez choisir entre les banques traditionnelles ou les banques en ligne. Afin de vous aider à faire le bon choix, vous pouvez faire appel à un courtier qui servira d’intermédiaire et vous aidera à obtenir un meilleur taux. Actuellement, les emprunteurs optent plus pour des banques en ligne en cherchant à réduire leurs dépenses, à payer moins cher ou en obtenant des offres plus avantageuses qu’en passant par les banques traditionnelles.

Les avantages d’un taux immobilier sur 20 ans

Bien que revenant plus cher, le taux immobilier sur 20 ans réduit largement les mensualités comparées à un taux sur 10 ou 15 ans. Mais en plus les crédits sur 20 ans concernent les emprunteurs ne disposant pas d’un revenu important tous les mois pour rembourser les prêts, une durée de 20 ans est un bon équilibre entre durée et montant mensuel à payer.

Le taux d’intérêt influence le montant à emprunter donc pour avoir un crédit à meilleur taux, il faut présenter un bon dossier de financement. Soignez votre profil d’emprunteur. Rassurer la banque en lui faisant savoir que vous savez gérer vos finances. Un dossier solide, soigné et bien préparé, permettra à l’emprunteur d’avoir plus de chance d’espérer non seulement d’obtenir un financement immobilier, mais aussi par la suite de négocier un taux plus intéressant avec son conseille clientèle, voir même faire baisser ou enlever les frais complémentaires comme les frais de dossier.

A lire aussi :

Taux immobilier sur 15 ans

L’achat d’un bien immobilier implique généralement, le recours à un crédit. Cependant, un crédit immobilier n’est pas une possibilité donnée à tout le monde. Déjà, il s’agit d’un engagement qui coûte cher. Ensuite, il est nécessaire de présenter un bon profil pour que la banque puisse accepter de vous accorder un crédit. Conscient de la situation, les investisseurs immobiliers ne prennent pas l’étape de la constitution de dossier à la légère, et ne font pas le choix du prestataire par hasard. Pour réussir sa demande de crédit immobilier, et profiter d’un taux modique, il faut savoir mettre toutes les chances de son côté et choisir la durée de crédit immobilier la plus appropriée à vos rentrées d’argent.

Quelle durée choisir pour son crédit immobilier ?

duree credit immobilierLa durée du crédit immobilier est un critère important qui joue beaucoup sur la modicité de votre prêt. Pour un prêt moins cher, choisissez une durée courte. Et pourtant, aussi modique soit-il, un crédit à courte durée n’est pas propice à tout le monde. C’est surtout fait pour ceux qui ont une rentrée d’argent mensuelle importante.

Respectant le critère de modicité, mais dont les mensualités peuvent parfaitement s’adapter aux ménages de classe moyenne, un crédit immobilier 15 ans est avantageux. En plus, le baromètre affiche actuellement un taux immobilier très attractif. Pour un crédit d’une durée de 15 ans, il est possible de bénéficier d’un taux de 2%, voire moins. Ce qui attire de plus en plus d’emprunteur vers cette durée.

Si vous n’avez pas la possibilité de demander un prêt immobilier sur 5 ans ou sur 10 ans, cette durée est conseillée par la banque, mais également par le courtier. En présentant un bon profil et des garanties solides, vous pouvez profiter d’un taux avantageux. Et pour mettre toutes les chances de votre côté, et même baisser encore plus le taux immobilier 15 ans, vous pouvez proposer à la banque un apport personnel qui représentera entre 10% à 20% du capital demandé.

Comment souscrire à un crédit immobilier sur 15 ans ?

Il existe différentes possibilités pour souscrire à un prêt immobilier sur 15 ans. Entre une banque traditionnelle ou une banque en ligne, vous avez le choix. Et encore, parmi ces prestataires, vous avez encore plusieurs possibilités. Afin de vous aider à trouver la bonne banque, vous pouvez faire appel à un courtier qui servira d’intermédiaire et vous faire obtenir un meilleur taux. Ce professionnel vous accompagne depuis l’étape de recherche du prestataire jusqu’à la conclusion du contrat. Il fera en sorte de négocier pour que vous puissiez profiter des meilleures conditions.

Les avantages d’un taux immobilier sur 15 ans

Il est assez difficile de choisir sa durée de remboursement pour un crédit immobilier. Si pour certains un crédit sur du court terme semble être avantageux, pour d’autres, il leur est nécessaire de prendre quelques années de plus pour honorer leur dette.

Quoi qu’il en soit, la durée dépendra surtout du montant de votre projet, de vos revenus et des intérêts que vous souhaitez payer ou aussi de votre apport personnel. Le délai de 10 ans ne vous correspond pas ? Optez pour un taux immobilier sur 15 ans, en allongeant la durée de remboursement vous empruntez davantage à mensualité constante. Cette solution est adoptée par les ménages dont le budget est limité.

Pour optimiser vos chances d’obtenir un crédit avantageux, il vous est conseillé de bien préparer vos dossiers, et pourquoi ne pas faire un apport personnel ? Cela jouera en votre faveur pour l’obtention du crédit ainsi que pour négocier un meilleur taux. Avec un bon profil, l’emprunteur rassure la banque et il aura plus de chance de les séduire, ce qui facilitera en même temps la baisse de taux immobilier.

A lire aussi :