Taux immobilier Mai 2018, quelles sont les évolutions ?

Nous sommes au beau fixe. Aucune variation significative n’est à relever ce mois-ci. Le taux immobilier du mois de mai 2018 est donc stable. Il s’inscrit dans la continuité de ce début d’année ; ce qui devrait intéresser et primo-accédant et investisseurs. En effet, les experts estiment qu’en dix (10) ans, la capacité d’emprunt des ménages français ne s’est jamais aussi bien portée. Vérifiez votre capacité d’emprunt et le montant que vous pouvez emprunter en effectuant une simulation gratuite à l’aide de notre outil situé en haut de page. Aussi, consultons ensemble les différents chiffres observés sur le marché du taux immobilier ce mois-ci.

Découvrez en ligne le taux de votre crédit immobilier

Utilisez le simulateur de credit immobilier ci-dessous afin de vérifier si vous êtes éligible à un prêt immo et visualiser le taux que vous pourriez obtenir.

Mai 2018 : où se situent les taux immobiliers ?

En mai 2018, les taux moyens encore appelés taux du marché se présentent comme suit :

  • Sur 15 ans : 1,45 %

  • Sur 20 ans : 1,65 %

  • Sur 25 ans : 1,85 %

*NB : les taux ci-dessus, disponibles sur le site de meilleur taux diffèrent du Taux Effectif Global (TEG). Ce dernier prend en compte l’ensemble des frais inhérents à un prêt immobilier.

Comparés aux chiffres de l’année 2016, les taux immobiliers sont légèrement à la hausse. Toutefois, ils restent très avantageux. Ce qui amène les analystes à qualifier cette situation de réellement exceptionnelle.

Le moment est donc propice pour un investissement immobilier en mai 2018. En effet, les tendances ne sont pas clairement marquées : si les établissements financiers maintiennent majoritairement un barème statique au niveau du taux immobilier, d’autres au contraire l’ajustent faiblement. Cet ajustement se traduit soit par une hausse soit par une baisse du taux prêt immobilier. Une fluctuation des taux qui n’a pas d’incidence considérable sur le marché des prêts immobiliers.

Cela s’explique par des objectifs que les banques se sont fixés et qui n’ont pas forcément été atteints au cours de ce premier trimestre. La concurrence commerciale interbancaire joue de ce fait en faveur des particuliers qui peuvent bénéficier de meilleurs taux. Les résultats escomptés sont certainement reportés sur ce deuxième trimestre dont le mois d’avril marque le début.

Aussi, il ne serait pas surprenant de voir les banques jouer sur les décotes afin de glaner de la clientèle çà et là. Cela se traduirait par des frais de dossier réduits.

En outre, quelle tendance pouvons-nous observer en ce début de 2e trimestre 2018 ? Pour mieux l’observer, essayons de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur.

Récapitulatif des taux immobiliers au premier trimestre 2018

L’année 2018 a bien démarré en ce qui concerne le taux du crédit immobilier. En observant les chiffres du premier trimestre, nous pouvons mieux nous en apercevoir.

Selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, les principales données chiffrées sont les suivantes :

  • Taux moyen (1er trimestre 2018) : 1,48 % (1.49 % en mars) décomposé comme suit :
    – sur 15 ans : 1,29 %
    – sur 20 ans : 1,46 %
    – sur 25 ans : 1,73 %

  • Durée (ensemble des marchés) : 219 mois

  • Activité des marchés (production des crédits) : tendance baissière confirmée en mars.

Comme nous l’avons dit tantôt, un marché très concurrentiel au niveau des établissements financiers permet de maintenir le taux du crédit immobilier à un niveau stable. Qu’en est-il du côté des particuliers ?

La solvabilité des particuliers a un certain impact sur la fixation des taux par les établissements de crédit. Sur l’ensemble des marchés, on observe une dégradation de la solvabilité chez les ménages. Cela est nettement marqué sur le marché du neuf. En ce qui concerne le marché de l’ancien en revanche, l’indicateur est encore au vert.

Toutefois, gardez à l’esprit qu’au-delà du taux bancaire d’un prêt immobilier, plusieurs critères peuvent vous permettre de minimiser les coûts. Une demande de crédit immobilier est individuelle. De ce fait, vous pouvez présenter un dossier solide à partir de plusieurs critères afin de bénéficier d’une offre avantageuse.

Comment trouver le meilleur taux immobilier en mai 2018 ?

Faire un crédit immobilier afin de financer l’achat d’une maison représente un investissement considérable. C’est un engagement sur le moyen, voire le long terme. C’est pourquoi il est nécessaire de trouver un taux raisonnable afin de supporter des mensualités qui entrent dans un budget donné. Plusieurs critères entrent en ligne de compte lorsque vous souhaitez dénicher le meilleur taux immobilier pour le mois de mai 2018 en particulier mais pas uniquement.

Se tenir informé(e)

Vous informer sur l’actualité immobilière et particulièrement sur les taux pratiqués est indispensable. Les banques et autres établissements de crédits sont nombreux puis disposent d’offres variées. Vous devez donc être en mesure de faire le tri entre les nombreuses offres disponibles. Pour cela, n’hésitez pas à consulter des pages dédiées.

En plus de vous informer, comparez les taux des différents prêts immobiliers afin de trouver le meilleur taux immobilier 2018. A l’aide de notre outil, renseignez quelques infos relatives à votre projet immobilier et obtenez plusieurs offres sans vous engager.

En dehors de cet aspect, vous n’obtiendrez un crédit immobilier que si vous justifiez d’une capacité de remboursement rassurante.

Soigner sa situation bancaire

L’obtention d’un prêt immobilier dépendra étroitement de votre situation financière. Le banquier étudiera votre demande sur la base de justificatifs que vous mettrez à sa disposition : revenus, épargne, utilisation rationnelle de vos fonds. Ainsi, prendre soin de votre situation bancaire voire l’améliorer, pourrait augmenter vos chances d’obtenir un crédit immobilier.

Qu’il s’agisse d’une accession dans le neuf ou dans l’ancien, le prêt immobilier est ouvert à toutes les couches sociales. Il suffit de prouver que vous avez une capacité de remboursement suffisante. Pour en avoir le cœur net, vous avez la possibilité d’effectuer une simulation sur notre site.

Aussi, il serait préférable d’éviter des cas de découvert, d’endettement et/ou de surendettement. Bref, tout ce qui, d’une manière ou d’une autre pourrait fragiliser votre dossier de demande de prêt immobilier.

Faire attention au taux de l’assurance emprunteur

En général, les taux d’intérêt indiqués ne prennent pas en compte certains coûts comme nous l’avons indiqué plus haut. Tel est également le cas en ce qui concerne l’assurance emprunteur. Cette dernière est obligatoire lorsque vous souhaitez effectuer un crédit immobilier.

Toutefois, le taux immobilier qui vous est proposé n’intègre pas le taux de l’assurance emprunteur. Sur le marché, il est même possible que ce dernier soit beaucoup plus élevé que taux d’un prêt immobilier. C’est pourquoi il faut être prudent(e) en vérifiant les taux en la matière et en les comparant.

Depuis la Loi Lagarde, vous pouvez souscrire l’assurance auprès de la banque chez qui vous demandez le crédit immobilier, ou auprès d’un autre établissement.

Filtrer les offres par région

Afin de bénéficier du meilleur taux immobilier en ce mois de mai 2018, effectuez vos recherches par région. En pratique, les banques et autres établissements appliquent des taux différents selon la zone géographique. Il n’est pas rare de voir une même banque pratiquer deux taux immobiliers différents en fonction de ses agences situées dans deux régions différentes.

En gardant ce détail à l’esprit, il se peut que vous tombiez sur une offre qui vous corresponde assez.

Quelle sera la tendance pour ce mois de mai 2018 ?

En l’état actuel des choses, les experts n’anticipent aucun mouvement haussier en matière de taux immobilier. Nous pouvons dire que ce mois de mai 2018 devrait donc s’inscrire dans la continuité avec un taux moyen prêt immobilier stable.

Cette tendance s’expliquerait également par les indicateurs du marché immobilier : alors que les taux sont de plus en plus bas, la demande ne cesse de diminuer. Cette dégradation du marché se poursuivrait donc en mai.

Toutefois, les conditions seraient toujours propices pour investir. En effet, si on s’en tient à la loi de l’offre et de la demande, cette inflation des offres immobilières devrait être bénéfique pour les ménages français.

Dans tous les cas, nous suivons de près la tendance pour ce second trimestre et reviendrons donc pour commenter les estimations actuelles.

A lire aussi :


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 3 fois avec une moyenne de 4,67 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...